Billie Joe répond aux questions des fans dans Kerrang

Scan

Vous vous êtes amusés à lancer des rumeurs ces derniers temps. Mais quelle est la meilleure rumeur que vous ayez entendue au sujet de Green Day ?

J’ai entendu dire que j’étais mort. C’est assez dur de battre ça. C’était à l’époque où j’étais à Los Angeles pour enregistrer « American Idiot », et ma femme m’a appelé en panique. C’était juste la folie d’internet.

Quel est le meilleur groupe avec lequel vous avez partagé une affiche ? Et le pire ?

Le meilleur groupe ça serait très probablement The Hives. Ils sont super en live. Et le pire ? Je crois que je vais dire Bon Jovi! »

Quel est ton repas anglais préféré ?

Facile, le fish-and-chips. Avec dessus plein de sel, de vinaigre et toute la sauce que vous avez.

Quel est ton tatouage préféré et pourquoi ?

Le prénom de mes enfants. Pas vraiment besoin de me justifier pour ça, vous comprenez. Sinon si je dis autre chose, je vais avoir des problèmes! Je n’ai pas envie qu’on me jette de chez moi!

Quand les fans disent que votre musique a changé leur vie, qu’est-ce que tu ressens ?

La musique a changé ma vie, alors ça me fait plaisir de voir qu’on a réussi de notre côté à avoir un impact. Si les gens trouvent quelque chose dans laquelle ils se retrouvent, ou entendent quelque chose qui les aide à sortir de leur lit tous les matins, alor que demander de plus ? Ca va bien plus loin que tout ça, qu’on soit un punk, un gay, ou un rejeté. Si vous pouvez trouver un sentiment de liberté et que vous pouvez retrouver confiance en vous grâce à la musique, c’est déjà énorme.

Qu’est-ce qu’il faut que je fasse pour que je monte sur scène à un concert ?

Maintenant la plupart des gens tiennent une feuille. Si vous êtes au milieu d’une grande fosse, ça peut aider. Mais je pense qu’on est  vraiment spontanés maintenant. On ne sait pas si on va faire encore monter des gens pour jouer de la guitare.

Est-ce qu’en devenant un groupe influent c’est plus dur pour vous de garder vos valeurs punk ?

Je ne sais pas si c’est si compliqué, parce qu’on doit prendre plein de facteurs en considérations. Plus les salles dans lesquelles on joue sont grandes, plus il faut payer en location, alors après on se demande comment faire le meilleur concert possible et comment rendre les prix abordables pour les gens. Surtout à une époque on est en récession, ce genre de choses là. Donc ce n’est pas si difficile, il faut juste trouver un équilibre. Pour être honnête, avec la tournée pour 21st Century Breakdown, on était un peu au fond du trou! On avait cette grosse production et on a tellement mis le paquet, qu’on en a fait un peu trop justement.

As-tu déjà rencontré un de tes héros qui t’as déçu ?

Brian Wilson des Beach Boys. Mais là encore, je ne peux pas entièrement lui en vouloir parce que je crois qu’il ne faisait pas trop attention à ce qui se passait.

Est-ce que vous vous êtes déjà disputés entre vous ?

Quand on est en tournée, et ça arrive souvent parce qu’à un moment donné on commence à devenir fous. La dernière fois c’était avant de monter sur scène au concert de Londres à Shepherd’s Bush. On s’est engueulé à propos de trucs personnels et je faisais chier.

Après tant d’années ensemble, comment faites-vous pour éviter la routine ?

Quand ça fait des années qu’on est ensemble, comme c’est notre cas, on a l’impression d’avoir fait le tour de tout. Alors c’est important de retrouver un peu de fraicheur. Alors avant de faire un show au Reading par exemple, on s’entraine un peu en jouant à Shepherd’s Bush devant 2000 personnes. Ca aide des petits trucs comme ça.

Dans quel pays où vous n’avez jamais été aimeriez-vous jouer ?

En Russie. On n’y a jamais été encore, et il y a beaucoup de fans qui attendent qu’on y aille. J’aimerais bien jouer à Cuba aussi.

Combien d’années encore va exister Green Day ? Est-ce que tu t’imagines jouer « Basket Case » à 80 ans ?

80 ans ? Ca fait vieux ! J’en sais rien. J’essaie de vivre sur le moment, parce que parfois j’arrive pas à croire que j’ai 40 ans et que je fais encore ce que je fais. Mais ça a encore de l’importance dans ma vie. Et puis « Basket Case » fait partie de ces chansons qui ne sont plus tellement les miennes. Ca appartient aux gens qui la chantent dans la fosse maintenant.

Que veux-tu qu’il se passe à ta mort ?

Je ne sais pas. Je crois en une sorte de spiritualité, mais je ne sais pas si je vais finir avec des centaines de vierges quelque part! Je pense que je serais heureux si je peux voir quelques vieux amis.

Qu’est-ce que tu aimerais qu’il soit inscrit sur ta tombe ?

Je suis si vieux que ça ?! Euh…c’est difficile de répondre. Peut-être juste une liste de toutes les chansons que j’ai écrites.

Quelle est la leçon la plus importante que tu aies apprise ?

Ne pas se laisser submerger par les petits soucis. Ne pas essayer de vouloir tout contrôler. Ca fait du bien de laisser le chaos prendre le dessus, pour savoir au fond de soi que tout ira mieux à un moment donné.

Un commentaire sur “Billie Joe répond aux questions des fans dans Kerrang”

  1. Sarah dit:

    Cette femme est conne ou pas!!! non mais elle parle deja de la fin de Billie avec les tombes et tout c’est une honte sérieux!!!

Laisser un commentaire