Adrien raconte sa rencontre avec BJA

01

En visite à Oakland, Adrien (un fan français) a eu la chance de rencontrer Billie Joe! Il nous raconte sa rencontre:

Je m’appelle Adrien, et j’ai 16 ans. La musique est devenue ma passion, grâce à Green Day, que j’écoute depuis ma petite enfance. Billie Joe Armstrong est la personne qui m’a le plus inspiré et influencé dans ce domaine. Les rencontrer à toujours été un moment que je me devais de réaliser.

Cet été 2015, je suis parti en road trip, en Californie, avec ma famille. Nous avons fini notre périple à San Francisco, afin d’y séjourné. Sachant qu’Oakland est le port de San Francisco, est donc, situé à quelques miles de cette ville, nous avons décidé d’y passer une après-midi. Afin de visiter les lieux et scènes punk de la east bay.

Le mardi 18 Août, les adresses et lieux étaient enregistrés dans le GPS. On pouvait enfin se diriger vers Oakland. Pour nous mettre un peu dans l’ambiance, nous avions mis du Green Day, en fond musical dans la voiture. Depuis quelques jours, nous nous amusions à penser rencontrer Green Day, alors que nous savions pertinemment que ce rêve était improbable.

Nous avons découvert le centre ville d’Oakland, entièrement rénové, et plein de charme. Il ne restait plus que quelques miles à faire pour atteindre Berkley et le Gilman street, où nous avons découvert le « 924 Gilman Street ». Sans concert programmé, la salle n’a pas grand intérêt. Nous ne pouvions pas rentrer à l’intérieur. Aucun magasin n’est situé autour. Par la suite, nous avons fait un tour au magasin « Atomic Garden », de la femme de Billie Joe, Adrienne. Elle n’était pas présente lors de notre passage. C’est un magasin très mignon et cosy, parfait pour ramener des souvenirs d’Oakland. Puis nous avons mangé dans le restaurant de Mike Dirnt.

Nous avons décidé de nous arrêter, par la suite, sur la 40th street où se trouvent 1,2,3,4 ! GO ! RECORDS ! et Broken Guitars, le magasin de guitares appartenant à Billie Joe. Les deux magasins se situent l’un en face de l’autre. L’endroit était animé par la présence de boutiques et de restaurants.

Chez 1,2,3,4! GO ! RECORDS !, nous avons pu découvrir une quantité indescriptible de vinyles et de cassettes vintages. Nous avons vu la fameuse scène d’une capacité de 40 personnes construite par le groupe, (Dans le documentaire Cuatro). Après avoir acheté quelques articles, nous nous sommes dirigé vers Broken Guitars.

Nous avons traversé la rue dans la direction de la boutique. Je m’attendais, en passant le pas de la porte, à rencontrer Bill Schneider. Il était en effet présent. C’est alors que mon regard fut détourné par la présence d’une silouhette qui ne m’était pas inconnue… Mr Armstrong, assis, dégustant un tacos.

Mes jambes se sont mises à trembler toutes seules. Aucun mot, ni son ne sortit, seule une goutte de sueur coulait le long de mon front. Bill et Billie Joe me regardaient avec une « poker face », ne comprenant pas, non plus, mon état. Je restais assez distant d’eux, je ne voulais pas être irrespectueux. Après m’être présenté, leur avoir annoncé que j’étais fan du groupe, il me répondit : « Oh super, attend moi deux secondes, je ne veux pas venir te saluer avec de la sauce sur les mains ». J’ai juste eu le temps d’échanger un regard avec mes parents, aussi ébahis que moi. Lorsqu’il refit son apparition, il se présenta devant moi et me tendit sa main. Encore dans mon rêve, j’ai louché 5 secondes sur sa main, avant de la lui serrer. C’est alors que je repris véritablement conscience.

Ce qui est assez marrant, c’est qu’à partir de ce moment, on a discuté comme si on se connaissait déjà. J’ai commencé à lui parler des concerts que j’avais vu ( Parc des Princes 2010 / Emirates Stadium 2013 / Main Square 2013). Ce qui nous a amené à parler des concerts en France. Il adore jouer dans les festivals français car ils les trouvent très beaux (La place d’Arras… Arènes de Nîmes… Domaine de St Cloud). On a également parlé de différents concerts, qu’il a du mal à se remémorer.

Encore une fois, c’est Billie Joe, très aimable, qui a fait le premier pas, en nous demandant si on voulait prendre des photos avec lui. On a bien ri, ayant eu le droit de prendre des selfies papish avec lui.

J’ai, également, pris des nouvelles de Jason White et Brittney, les deux ont vaincu leur cancers. Et ils retrouvent la forme! Avec Bill et Bj, nous nous sommes amusés à se remémorer certains passages du documentaire du groupe, « Cuatro ». Ne vous inquiétez pas, nous avons retrouvé un BJ en pleine forme et joyeux.

La discussion s’est ensuite tournée sur son adolescence lorsqu’il avait mon âge. Je lui ai posé des questions sur des morceaux. Parmi eux, le morceau « Sweet 16 », récit de son 16ème anniversaire et de son début d’histoire d’amour avec Adrienne. Ou encore, les morceaux « At The Library » ou « Only Of You », qu’il a écrit lorsqu’il avait 16 ans. J’aurais pu continuer à parler avec lui pendant des heures, sur l’origine des morceaux et leur signification. C’est ce que je préfère dans la musique.

J’ai ensuite, mené une enquête sur le prochain album. Ils ont « quelques » morceaux et ne devraient pas tarder à rentrer en répète, afin de mettre tout cela en forme. Nous devons patienter pour avoir ce nouveau « petit bijou ». Avec tous les moments bons et mauvais qu’ils ont passé, ils ont de quoi avoir de l’inspiration.

Notre rencontre touchait à sa fin. J’ai eu le droit de repartir avec une belle guitare signée par Billie Joe. Un nouveau bijou pour compléter ma collection, avec indiqué dessus « Adrien, Welcome to the east bay ». Elle sonne extrêmement bien, ils proposent du matos de qualité.

L’heure était venue pour Billie Joe de partir. Il me salua en me faisant un des plus beaux câlins jamais reçu. On resta quelques minutes ensuite pour discuter avec Bill. Je quittais le magasin en laissant derrière moi, mon rêve d’enfance, maintenant réalisé.

PS : Je souhaite à tous les fans de pouvoir le rencontrer un jour. C’est un homme enrichissant, drôle et doté d’une énorme générosité.

Rage and Love.

.

11909765_480299805477365_1999357436_n 11911532_480299818810697_687961618_n 11912868_480299795477366_1939939366_n 11920285_480299815477364_252610885_n

11949590_480299802144032_250675387_n

11920367_480299798810699_2123254646_n

4 Commentaires sur “Adrien raconte sa rencontre avec BJA”

  1. MissPunk dit:

    J’adore la façon dont est racontée cette incroyable petite histoire. Ça fait rêver. La chance. … Putaaaaain

  2. Flow dit:

    Super récit mec!! Je comprends vraiment ce que tu as vécu car j’ai eu la chance de jouer de la guitare avec GREEN DAY lors du MAIN SQUARE FESTIVAL 2013!! J’adorerai aller dans ce magasin pour m’acheter une putain de Gibson Les Paul !!
    Tu vas encore avoir des étoiles dans les yeux encore longtemps 😉

  3. Jérémie Baron dit:

    Wow.

  4. Seb dit:

    Salut Adrien,
    Tout d’abord toutes mes félicitations et mon respect à toi pour cette nagnifique rencontre et merci pour ton superbe témoignage et photos.
    Je me suis moi aussi rendu aux USA cet été et non voyage fût géant.
    Je suis allé aussi à San Fransisco et Oakland en tant que grand fan mais j’ai eu la malchance de tomber sur un chauffeur de taxi paumé qui après 1h de route de ( oui le bay bridge était bouché) m’a enfin trouvé le jingletown studio où malheureusement tout était férmé,comme toi je voulais découvrir leur univers mais le temps me manquait.Je n’étais que de passage à San Fransisco et avais beaucoup d’autres choses à découvrir.Pour ma part je n’ai pas du tout aimé Oakland,j’ai trouvé cette ville portuaire assez gloak et je trouve que même le centre de San Fransisco ( market street) n’est absolument pas représentatif du soit disant American dream tout au contraire ( sdf louches,junkis…).Faute d’avoir vécu le même rêve que toi je me suis consolé en me remariant avec ma femme à Las Vegas(et oui 10 ans ça se fête) et en ayant fait d’innoubliables balades en Harley dans les rocheuses.Tous les rêves ne peuvent aboutir et c’est la raison pour laquelle ils portent leurs noms.Je suis bien plus âgé que toi(34 ans on ne se moque pas,lol) mais jepartage entièrement ta passion pour le groupe et possède une gibson les paul signature BJA sur laquelle je joue tout en révant aussi.Mon fils de 7 ans est déjà presque autant accro que nous et porte en permananceles t.shirt du groupe (au grand désarois de ses maitresses qui le trouvent endoctriné par son père et préfereraient le voir en spiderman ou autre mais son super héro à lui c’est Billie Joe,lol).J’arrête de raconter ma vie je vais saouler tout le monde.Un grand respect àtoi et pleins de bonnes choses à tous les fans.Vive les rêves et vive Green day.

Laisser un commentaire