Récit de Louis, il nous raconte sa rencontre avec Larry Livermore à New York en 2013.

1560741_10202069254346507_1904824576_n

Je m’apelle Louis, j’ai 16 ans et je viens de Paris.
Je suis fan de Green Day depuis 2008 maintenant, mon premier concert fut le Parc des Princes le 26 Juin 2010. A ce moment là, je ne savais pas encore ce qui allait m’arriver trois ans plus tard…
J’ai pu entrer en contact avec Larry Livermore (fondateur de Lookout! Records, qui a découvert Green Day), il y’a 1 an et demi de cela. Je suis parti à New York pendant trois semai-nes, plus précisément à Brooklyn, où vit Larry. Je lui ai alors dit que j’étais dans le coin et je lui ai proposé de se voir.

Il présentait son livre Spy Rock Memories à la librairie Molasse Books, je suis donc allé le voir là bas. En arrivant, il y avait beaucoup de fans de Green Day, d’Operation Ivy et de Punk. Larry m’a immédiatement reconnu et est venu me dire bonjour. Nous avons beaucoup discutés de son livre puis m’a dédicacé le mien (Larry parle très bien français). Il commençait à se faire tard, il m’a donc proposé de repartir avec lui et ses amis en métro mais j’ai du lui dire non car je ne connaissais pas la ville. Lors de mon voyage, nous restions en contact pour essayer de se revoir.

Puis un jour, en milieu d’après-midi, il est venu me rejoindre à une station de métro et nous sommes partis chez lui. A l’intérieur de son appartement, il y avait des disques d’or de Green Day, des guitares accrochées au mur… Nous nous sommes donc installés et j’ai commencé à lui parler un peu de moi, de ma vie en général et du fait que je suis batteur. Il me raconta à son tour quelques anecdotes sur le groupe et sur le Gilman Street (lieu far concernant le début de carrière de Green Day). Puis je lui ai sorti mon livre American Idiot, il a donc corrigé le vrai du faux dans ce qu’il y était écrit. Dans son bureau, il y avait des photos personnelles de Larry et du groupe puis nous avons commencé à parler de Tre Cool. Etant batteur, je lui ai donc montré mes vidéos sur internet en lui demandant son avis. Il a beaucoup apprécié et m’a dit que j’étais un bon batteur ! Puis nous avons regardés des vidéos du groupe, de leurs délires et nous avons beaucoup ri ensemble.

Ce très bon souvenir aura duré une après-midi entière, remplie de discutions et de rigolades. Larry est un homme très généreux et très gentil (sa version de la Marseillaise est excellente !). Nous sommes restés en contact et comptons nous revoir dès que possible à Londres. Je me demande encore pourquoi ça m’est arrivé, je n’oublierai jamais cette belle journée.
Louis, Paris.

 

1512681_10202069255346532_1183376028_n