Traductions – American Idiot

Traductions: 21st Century Breakdown American Idiot Shenanigans Warning Nimrod Insomniac Dookie Kerplunk 1039 / Smooth out slappy hours Autres

AMERICAN IDIOT

Je ne veux pas être un américain idiot
Je ne veux pas d’une nation sous l’influence des nouveaux médias
Peux tu entendre le son de l’hystérie ?
L’esprit subliminal qui emmerde l’Amérique

Bienvenue dans une nouvelle sorte de tension
A travers toute la nation alien
Tout n’est pas censé bien allé
La télévision rêve de demain
Nous ne sommes pas ceux sensés les suivre
C’est assez de discuter

Eh bien je suis peut être cette Amérique de tapette
Mais je ne fait pas parti de l’agenda d’un pecnot
Maintenant tout le monde subi la propagande
Et chante en cœur sur l’ère de la paranoïa

Je ne veux pas être un américain idiot
Une nation contrôlée par les médias
L’ère de l’information de la peur
Elle appelle l’Amérique idiote

JESUS OF SUBURBIA

Je suis le fils de la rage et de l’amour
Le Jésus des banlieues
De la Bible du  » aucun de ceux du dessus  »
Sur une diète fiable a base de soda pop et de ritalin
Personne n’est jamais allé en enfer pour mes péché
En tout cas pas que je sache…
En fait ceux qui ont traîné avec moi
Mais il n’y a rien qui ne va pas chez moi
C’est comme ça que je suis censé être
Dans le pays de la propagande
Ils ne me croient pas
J’ai ma télévision fixée sur mon crucifix
Le salon est mon utérus
Pendant que les  » Brad « de ma mère sortent
Tomber amoureux et s’endetter
Dans l’alcool, les cigarette et Marie Jane
Pour me garder dingue et fabriquer la cocaïne de quelqu’un d’autre

Au centre de la terre
Dans le parking où l’on m’avait dit qu’il y avait beaucoup de T -2
La devise n’était qu’un mensonge
Elle dit :  » Ta maison est la où est ton cœur »
Mais quelle honte
Car le cœur de chacun ne bat pas de la même manière
Nous battons hors du temps
La cité des morts
A la fin d’une autre autoroute perdue
Des signes qui vous mènent nulle part
La cité des damnés
Aujourd’hui des enfants à la face mutilée
Personne ne semble s’en soucier
Je lis les Graffiti dans la salle de bain
Comme les Saintes écritures dans un centre commercial
Et comme ça, semble se confesser, ils n’en a pas dit plus
Mais il a seulement confirmé que
Le centre de la terre est la fin du monde
Et je ne pouvais vraiment pas m’en soucier

J’en ai rien a foutre si tu n’en a rien a foutre
J’en ai rien a foutre
Tout le monde est plein de merde
Mis et monde et élevés par des hypocrites
Des cœurs recyclés mais jamais sauvés
Du berceau à la tombe
Nous sommes les enfants de la guerre et de la paix
D’Anaheim au milieu de l’Est
Nous sommes les histoires et les disciples du Jésus des banlieues
Le pays de la propagande
Et il ne croit pas en moi et j’en ai rien a foutre

Chère bien aimée, écoutes tu ?
Je ne me rappelle pas un mot que tu avais dit
Sommes nous déments, ou suis je perturbé ?
Cet espace qui est entre la folie et l’insécurité
Oh thérapie peux tu s’il te plait combler le vide ?
Suis je retardé, ou suis je juste ravi ?
Personne n’est parfait et je plaide coupable
Pour le manque de meilleur mot, et c’est ma meilleure excuse

Vivre et ne pas respirer
Revient à mourir tragiquement
Courir, s’enfuir pour trouver en quoi croire
Et je laisse derrière cet ouragan de putain de mensonges
J’y ai perdu ma foi, cette ville n’existe pas
Alors je cours, je m’enfui
Dans la lumière des masochistes
Et je laisse derrière cet ouragan de putain de mensonges
Et j’ai couru le long de cette ligne au moins un million de fois
Mais pas cette fois
Je ne ressens pas la moindre honte, je ne m’excuserai pas
Quand vous n’avez nul part où aller
Fuir votre douleur quand vous avez été pris comme victime
Contes d’un autre foyer brisé

HOLIDAY

Entends le son de la pluie qui tombe
Descendant comme une armageddon de flammes
La honte
Ceux qui sont morts anonymes
Entends les chiens hurler
Un hymne appelé  » foie et misère  »
Et saigner la compagnie a perdu la guerre aujourd’hui

Je supplie de vivre et d’être différent de ces mensonges fantômes
C’est l’aube du reste de nos vies
En vacances

Ecoutes le son de la batterie résonner hors du temps
Un autre protestataire a dépassé la ligne
Pour trouver de l’argent de l’autre coté
Puis je avoir un autre Amen ?
Il y a un drapeau enveloppé par la musique des hommes
Un bâillon
Un sac en plastique sur un monument

Les représentant de Californie ont le pouvoir
Zieg heil au président Gasman
Les bombardements sont votre châtiment
Pulvériser la Tour Eiffel
Qui a critiqué votre gouvernement
Bang Bang, ainsi vont les vitres brisées
Tuer toutes les tapettes qui n’approuvent pas
Faire leur procès en mettant le feu
N’est pas le bon moyen pour moi
Juste parce que nous sommes des hors la loi

BOULEVARD OF BROKEN DREAMS

Je parcours une route isolée
La seule que j’ai jamais connue
Je ne sais pas où elle mène
Mais c’est mon foyer et je marche seul
Je marche dans cette rue vide
Sur le boulevard des rêves brisés
Là où la cité dors
Et je suis le seul et je marche seul

Mon ombre, la seule qui marche à mes cotés
Mon cœur superficiel, la seule chose qui batte
Quelque fois j’espère que quelqu’un me trouvera
Jusque la je marcherai seul
Je marche le long de la ligne
Qui me divise quelque fois dans mon esprit
Sur la frontière du bord
Et où je marche seul
Lis entre les lignes
De ce qui est foutu en l’air et de tout ce qui va bien
Vérifie mes signes vitaux pour savoir si je suis encore vivant
Et je marche seul

ARE WE THE WAITING

Des nuits étoilées les lumières de la ville
Descendent sur moi
Les buildings et les gazeurs d’étoiles dans ma tête
Sommes nous, nous sommes, sommes nous, nous sommes ceux qui attendent inconnus
Cette ville pourris a été brûlée dans mes rêves
Les limites de cette citée perdue et trouvée dans mes rêves

Ne m’oublie pas et ai une seconde pensée
Vie recluse
Les têtes à queues, les contes de fées dans mon esprit
Sommes nous, nous sommes, sommes nous, nous sommes ceux qui attendent inconnus
La rage et l’amour, l’histoire de ma vie
Le Jésus des banlieues est un mythe

ST JIMMY

St J descends le long du chemin d’Alley
Le long du boulevard comme l’étui d’un revolver à la parade
Lumière d’une silhouette, il est insubordonné
Il vient à vous au compte de 1,2,3,4

Mon nom est Jimmy et vous feriez mieux de ne pas le porter
Le commando suicide dont votre maman parlait
Roi des 40 voleurs et je suis la pour représenter
L’épine dans le pied du gouvernement
Je suis le Saint patron du démenti avec une tête d’ange
Et un goût pour les cigarettes suicidaires et un petit sac de dope
Je suis le fil d’une pute et d’Edgar Allan Poe
Elevé dans la cité sous un halo lumineux
Le produit de la guerre et de la peur dont vous avez été les victimes
Est ce que vous me parlez ?
Mon nom est St Jimmy, fils d’un flingue
Je suis celui qui vient d’ailleurs
Je suis un tueur de jeunes, prenant du plaisir dans le culte de la vie de criminel
J’ai vraiment détesté le dire mais je vous l’ai dit
Alors fermez la avant que je vous tue tous les gars
Bienvenue au club et versez votre sang
Je suis le meneur des perdus et retrouvés
C’est une tragi-comédie
C’est S Jimmy et c’est mon nom
Et ne le portez pas !!

GIVE ME NOVOCAINE

Enlève la sensation intérieure
Une migraine amère dans ma tète
C’est comme un brossage de dents de l’esprit
Je ne peux plus endurer ce sentiment

Draine la pression hors de l’enflure
Cette sensation efface les autres
Donne moi un long baiser pour me souhaiter une bonne nuit
Et tout ira bien
Dis moi que je ne sentirai rien
Donne moi de la novacaine

Hors du corps, hors de l’esprit
Embrasse les démons pour qu’ils sortent de mes rêves
J’ai une sensation amusant et tout va bien
Jimmy dit que c’est mieux qu’ici

SHE’S A REBEL

C’est une rebelle
C’est une Sainte
Elle est le sel* de la terre
Et elle est dangereuse
C’est une rebelle
Vigilante
Le chaînon manquant à deux doigts de la destruction
De Chicago à Toronto
Elle est celle qu’ils appellent la vieille quelestsonnom
C’est le symbole de la résistance
Et elle tiens mon cœur comme une grenade

Pense t’elle à ce que je pense ?
Est ce la mère des chutes de bombes ?
Elle détonnera
Est elle troublée comme je le suis ?
Faites en un double

La valse du destin
Ou une mélodie qu’elle chante
La révolution ou l’aube de nos vies
Elle amène cette libération
Que je ne peux pas définir
Rien ne vient à l’esprit

*salt peut également être traduit par Strategic Arms Limitation T, merci à Jonathan pour cette remarque

EXTRAORDINARY GIRL

C’est une fille extraordinaire
Dans un monde ordinaire
Et il semble qu’elle ne puisse pas s’en échapper
Il vide son esprit de tout courage
Comme un enfant laissé derrière
Comme un animal de compagnie laissé dans la pluie

Elle est de nouveau toute seule
Essuyant les larmes de ces yeux
Certains jours il a l’impression de mourir
Elle en a tellement marre de pleurer

Elle voit le miroir d’elle même
Une image qu’elle veut vendre
A quiconque prêt à l’acheter
Il vole les image dans ses baisers
Des apocalypses de son cœur
A celle appelée quelestsonnom

Certains jours ce n’est pas la peine d’essayer
Maintenant qu’ils se trouvent tous les deux
Elle en a tellement marre de pleurer

LETTERBOMB

Où sont passés tous les bâtards ?
La bedaine s’est remplie dix fois plus
La maquette a échoué au crash test
Maintenant collectant le chomage

Où sont passés les émeutes
Comme les parking de la ville on été pulvérisés
 » Ce qui était en amour est désormais endetté  » sur votre certificat de naissance
Alors défoncez cette putain de montre pour faire péter les plombs
Le marchand de la ville est un extorqueur
Et il ne sait même pas que tu existe
Toujours debout que ce soit marche ou crève
Vous feriez mieux de courir pour vos putain de vie

Ce n’est pas fini tant que vous êtes underground
Ce n’est pas fini tant qu’il n’est pas trop tard
Cette ville brûle, ce n’est pas mon fardeau
Ce n’est pas fini tant qu’il n’est pas trop tard
Il n’y a plus rien à analyser

Où partiront tous les martyrs
Quand le virus se sera étendu ?
Et où irons nous quand il sera trop tard
Tu n’est pas le Jésus des banlieues
Le St Jimmy est un croisement
De la rage de vos pères et de l’amour de vos mères
Faisant de moi l’idiot américain
Elle disait :  » Je ne peux pas supporter cet endroit, je le laisserai derrière  »
Elle disait :  » Je ne peux pas supporter cette ville, je vous quitte ce soir  »

WAKE ME UP WHEN SEPTEMBER ENDS

L’été est venu et est passé
L’innocent ne peut durer
Réveille moi quand septembre finira
Comme le temps que mon père a mis à mourir
Sept ans sont passés si vite
Réveille moi quand septembre finira

La pluie revient
Tombant des étoiles
Trempant une nouvelle fois ma souffrance
Devenant ceux que nous sommes
Comme les fragments restants de nos mémoires
Mais il n’oublie jamais ce que j’ai perdu
Réveille moi quand septembre finira

Faites sonner les cloches de nouveau
Comme nous le faisions quand le printemps commençait
Réveille moi quand septembre finira

HOMECOMING

Mon cœur bat hors de moi
Je suis seul. S’il te plait appelle moi
Seulement si tu rentre chez toi
Gâche une autre année
Gâche une nuit ou deux
Tu m’a appris à vivre dans les rues de la honte
Où tu as perdu tes rêves dans la pluie
Il n’y a aucun signe d’espoir
Les tiges et les graines de la dernière des dopes
Il y a de la lumière
Le St Jimmy est dans le scintillement de la nuit
Portant des présents et la confiance
L’installation dans la cité des désirs
 » Mais quel est donc ton nom  »
Quel est ton plaisir et quelle est ta souffrance
Est ce que tu rêves trop ?
Est ce que tu crois que ce dont tu as besoin est une béquille ?
Dans la foule de douleur, St Jimmy est venu sans honte
Il a dit  » On est baisé  »
Mais nous ne sommes pas les mêmes
Et papa et maman sont ceux qu’ils faut blâmer
Jimmy est mort aujourd’hui
Il s’est fait sauté la cervelle dans la Bay
Dans l’état d’esprit
Dans mon propre suicide

Et personne n’en a rien à foutre
Est ce que quelqu’un en a quelque chose à foutre
Jésus remplissant un boulot de fonctionnaire
Avec la facilité de l’East 12th street
Il ne veut plus entendre un mot désormais
Il est dans son propre monde et il rêve
Il préférerai faire quelque chose d’autre maintenant
Comme des cigarettes et du café
Sa vie sur la ligne avec l’anxiété désormais
Et elle en a assez
Et il en a marre
Quelqu’un m’a fait sortir d’ici
N’importe qui m’a fait sortir d’ici
Quelqu’un m’a fait sortir d’ici
Putain faites moi sortir d’ici
Si loin . Je ne veux pas rester
Faites moi sortir d’ici tout de suite
Je veux juste être libre
Y a t’il une possibilité ?
Cette vie de rêve n’en est pas un pour moi

Personne ne t’aime
Je me suis endormi en regardant Spike TV
Après dix tasses de café et tu n’es toujours pas la
Rêvant d’une chanson quand quelque chose ne vas pas
Mais je ne peux pas le dire car tu n’es pas la
Laisse moi ici seul
Quand j’aurai du rester chez moi
Après dix tasses de café je réfléchi, où es tu allée ?
Personne ne t’aime, tout le monde t’a quitté
Ils sont tous dehors sans toi

Cher J
J’ai un groupe de rock n roll
J’ai une vie rock n roll
J’ai une copine rock n roll
Et une autre ex femme
J’ai une maison rock n roll
J’ai une bagnole rock n roll
Je joue de la batterie
Et je peux aussi jouer de la guitare
J’ai un gamin a New York
J’ai un gamin dans la Bay
Je n’ai rien bu ni fumé
Depuis 22 jours
Alors ne te soucie plus de moi

Et les voilà qui descendent la rue
Comme le murmure désespéré d’un battement de cœur
Revenant des bords de la cité
Sous leur pieds le temps est venu
Et ça va nulle part
Personne n’a jamais dit que la vie ça irait maintenant
Cartes et revolvers sont des trésors qu’ils porteront
Dans la chaleur de l’été
Le monde tourne et tourne
Hors de contrôle de nouveau
Du 7-11 à la peur de se briser
Alors envoie à mon avis une lettre explosive
Et retrouve moi en enfer
Nous sommes ceux qui rentrent chez eux
Nous rentrons chez nous de nouveaux
Je commence à courir
Dès que mes pieds touchent le sol
Nous sommes de retour à la barre
Mais de toi à moi c’est la jungle cette ville
Nous rentrons chez nous de nouveaux

WHATSERNAME

Je pensais que je courai après toi dans la rue
Puis ce n’est devenu qu’un rêve
J’ai mis du temps avant de brûler toutes les photographies
Elles est partie et j’ai pris un autre sentier
Je peux me souvenir du visage mais pas me rappeler le nom
Maintenant je veux savoir ce que watsername est devenu
Il semble qu’elle ai disparut sans laisser de traces
S’est elle mariée vieille, quel est son visage

Souviens toi, quoiqu’il arrive
Il semble qu’il y a une éternité
Les regrets ne servent à rien dans mon esprit
Elle est dans mon esprit, je dois l’avouer
Elle est dans mon esprit depuis si longtemps

Et dans la nuit la plus noire
Si ma mémoire ne me trahit pas
Je ne retournerai jamais dans le temps
T’oubliant, mais pas le temps

Ces traductions sont l’oeuvre de St Jimmy’s day parade.

Si vous souhaitez les utiliser sur votre site merci de demander l’accord à webmaster@greendayparadise.net et de mettre un lien vers le site sur la page ou vous placerez ces traductions. Merci